Historique du stade Olympique de la Pontaise

Le stade Olympique de la Pontaise se situe dans les quartiers nord-ouest de la ville de Lausanne (Suisse). Sa capacité est de 15'850 places assises et l'altitude de la piste d'athlétisme est de 597,30 m. Le club de football F.C. Lausanne-Sport et le Lausanne-Sports Athlétisme en sont les deux principaux utilisateurs. Les toutes premières installations de ce site sportif datent de 1904. Vers les années 20, un cyclone de bise et plus tard un incendie ont ravagé des tribunes, à chaque fois reconstruites. En 1949, les travaux de construction de l'actuel stade sont lancés en vue de la Coupe du Monde de football de 1954. Après cinq ans de travaux, le gigantesque stade Olympique de la Pontaise, d'une capacité de 50'000 places, est inauguré le 23 mai 1954. Durant la Coupe du Monde '54, un match étonnant des quarts de finales a mis aux prises la Suisse face à l'Autriche. Alors que la Suisse menait 3-0 après 23 minutes de jeu, la chaleur étouffante étourdit les Suisses qui ont ensuite reçu la bagatelle de cinq buts en dix minutes! Le score final de 7-5 en faveur de l'Autriche représente toujours le plus grand nombre de buts inscrits lors d'un match de Coupe du Monde. Toujours en football mais au niveau suisse, en 1961 le Lausanne-Sports a affronté le Servette F.C., alors leader du championnat de LNA, devant un public record de 32'000 spectateurs! Le match a commencé avec du retard car le service d'ordre n'arrivait pas à contenir cette foule impressionnante. Le LS a gagné magistralement 4-0. En 1985, la capacité du stade est ramenée à 25'000 spectateurs et en 1986 la piste d'athlétisme en cendrée est transformée en passant de six à huit couloirs... enfin en tartan! Depuis cette année, le meeting d'athlétisme Athletissima se déroule dans ce stade et cette compétition est devenue l'un des rendez-vous incontournables de l'athlétisme mondial. La piste, réputée hyper-rapide, a notamment permis la réalisation de trois records du Monde : Leroy Burrell sur 100 mètres (9"85 en 1994), Yelena Isinbayeva au saut à la perche (4,93 m. en 2005) et Liu Xiang au 110 mètres haies (12"88 en 2006). En 1993, tous les vestiaires sont rénovés et des sièges sont aménagés de façon à ce que le stade contienne désormais 15'850 assises. Dès 2002, le football au Lausanne-Sports perd la face. Alors présidé par Waldemar Kita, le club est relégué en LNB pour des raisons financières (la dette du club s'élève à quelque quatre millions de francs suisses). La douleur est d'autant plus vive puisque le LS n'a jamais connu de relégation sportive dans toute son histoire! Puis le mardi 20 mai 2003, malgré d'innombrables tentatives pour sauver le Lausanne-Sports, le nouveau Président Philippe Guignard et son Comité demandent une mise en faillite du club. Le sursis concordataire est rompu et les joueurs sont libérés de tout contrat. Après 107 ans d'existence, le Lausanne-Sports est dissout et renaît le 13 juin 2003 sous un nouveau nom et une nouvelle structure sportive : le F.C. Lausanne-Sport. Il joue désormais en 2ème ligue interrégionale (4ème division nationale). Une année après sa renaissance, le club accède à la 1ère ligue le 29 mai 2004 face à UGS à la Pontaise devant 3'600 spectateurs. La saison suivante le 18 juin 2005, au terme d'un match d'anthologie en finales de promotion à Carouge, le F.C. Lausanne-Sport accède à la Challenge League. Pour tous les amateurs de football, la place du F.C. LS doit se trouver en Super League et nulle part ailleurs. Ce sera chose faite le 25 mai 2011 avec une victoire 4-0 à Bienne qui a permis au F.C. Lausanne-Sports de remporter le championnat de Challenge League et donc de retrouver l'élite du football suisse.